Visite du président de la république

Nicolas Sarkozy

Dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales

20 octobre 2009 - Saint-Dizier

Haute-Marne - Champagne-Ardenne

© www.foto-45.fr  Saint-Dizier 2009

Page ouverte en octobre 2009

Page mise à jour le jeudi 11 novembre 2010

 

La dernière visite d'un président de la république en terre Bragarde remonte aux années 60 avec le Général de Gaulle et il aura fallu attendre presque cinq décennies pour revivre ce moment fort.

En comparant les photos et films d'époques, les rues sont plus bondées aujourd'hui de forces de l'ordre que de citoyens en marge d'apercevoir la plus haute élite de l'état.

Depuis plusieurs jours, les trottoirs de Saint-Dizier ont vu fleurir des interdictions de stationner pour le jour J et le premier tronçon de l'avenue du Général Sarrail via la visite d'un nouvel atelier aux aciéries Hachette et Driout a reçu un manteau d'enrobé de la première qualité.

C'est sur le tarmac de la base aérienne 113 que le président Nicolas Sarkozy s'est posé pour commencer dans un premier temps la visite à la fonderie Hachette et Driout suivi d'un échange avec les salariés, rencontre avec les chefs des PMI du département avec une allocution devant les salariés de l'établissement.

Puis à 11h45, le président de la république s'est adressé à l'assemblée d'environ 2000 personnes sur le parc couvert du stade Suzanne Lenglen reconditionné pour la circonstance avec la présentation avant le conseil des ministres de demain mercredi sur le thème de la réforme des collectivités territoriales.

Nicolas Sarkozy propose dans sa réforme la redécoupe de la France administrative avec la création des conseillers territoriaux et de métropoles régionales, l'achèvement de l'intercommunalité et la clarification des compétences.

Fondé sur les conclusions du rapport Balladur, cette réforme soulève un tollé dans l'opposition et inquiète les élus jusque dans les rangs du parti présidentiel.

Photos.

 Nicolas Sarkozy a annoncé la création de conseillers territoriaux, communs à la région et au département, et qui remplaceront les actuels conseillers régionaux  et généraux. "La solution, ce n'était pas la suppression" de la région ou du département "mais le rapprochement des deux", a souligné le chef de l'Etat. Il a confirmé que la majorité des "conseillers territoriaux seront élus dans le cadre d'un canton au scrutin uninominal majoritaire à un tour".

 

"Chargé de son département et de sa région, et avec le solide bon sens qui caractérise les élus locaux, le conseiller territorial sera mieux à même d'organiser l'action de ces deux collectivités, non pas sur le mode de la concurrence, mais sur celui de la complémentarité".

Cette réforme devrait faire passer le nombre d'élus de 6.000 à 3.000.

Le chef de l'Etat a annoncé qu'un texte législatif allait être proposé au Parlement à la "mi-décembre" pour organiser les compétences des collectivités territoriales afin de "mettre un terme aux redondances" entre départements et régions. Une deuxième loi viendra distribuer clairement les compétences dans un délai d'un an.

 



Il a affirmé qu'il ne cèderait pas sur la suppression de la taxe professionnelle, qui est une "réforme urgente". Pour compenser la suppression de cette taxe pour les collectivités locales, le Président a rappelé que le gouvernement avait essayé d'affecter un impôt à chaque niveau de collectivités, "comme tout le monde le demande depuis des années".



Le Président a appelé la Gauche à voter sa réforme en prenant exemple sur "cette sénatrice républicaine qui vient de  voter avec le camp démocrate la réforme du système de santé" de Barack Obama.


La visite s'est ensuite déplacée à la salle du palace avec les élus et adhérents UMP de la région avant de reprendre vers 13h45 la direction de la BA 113 et son retour sur la capitale.

Gros chahut pour les habitants de la ville ainsi que ceux des communes avoisinantes pour la reprise du travail de 14 heures.

Un merci pour la qualité de l'organisation avec la ville de Saint-Dizier et les services de la préfecture de Haute-Marne et le soin apporté au pôle presse par un buffet préparé par le traiteur du val de Marne SARL Varnerot de Bayard sur Marne dont la qualité est toujours à la hauteur des événements.

La loi du 6 janvier 1978 reconnaît à toute personne figurant dans un traitement un droit d'accès aux renseignements la concernant (articles 39 et suivants).

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Pour toute demande, adressez -vous auprès de foto.45@wanadoo.fr

Déclaration CNIL n° 1125506

Les photos diffusées sur ce site le sont dans un cadre d'information pour relater certains événements locaux ou régionaux et garder une traçabilité de l'événement

Toute récupération par copie pour des fins publicitaires, commerciales ou autres est strictement interdit.

Aucune suite commerciale , publicitaire ou  autres n'est possible sur les photos de personnes publics concernant leur vie publique ou professionnelle.

Il est interdit de reproduire les images du site concernant les personnes publics sans autorisation préalable.

Toute reproduction partielle ou totale de textes ou photos est interdite sans autorisation.